Vous connaissez sans doute le politiquement correct ? Vous savez cette mode d’origine américaine, qui consiste à employer des termes différents pour que cela soit mieux accepter par l’autre. Par exemple on préférera dire malvoyant ou non voyant plutôt qu’aveugle. Cette pratique qui a aujourd’hui envahi l’occident se veut respecter l’autre. Pourtant quand je dis à quelqu’un qu’il est aveugle, je ne le critique pas, je constate que sa vision l’empêche de voir. En quoi cela serait il incorrect ? Mais ce n’est pas encore le sujet de mon article aujourd’hui. Cette pratique semble s’approprier désormais le monde spirituel, engendrant des phénomènes de culpabilité, de doutes et surtout des problématiques d’ego. Alors est-ce spirituellement correct ?

Les manifestations du spirituellement correct :

J’ignore quand cela a commencé et à dire vrai, je m’en moque. Je sais juste une chose, cela existe et peut empêcher votre évolution vers vous même alors autant le voir dès à présent. 

Il est possible qu’en entrant dans l’évolution de soi m’aime, nous conceptualisons certaines choses en bien et en mal. Par exemple, les personnes suffisamment évoluées ont un respect de la nature qui font qu’elles sont vegans, écolo etc. On va nous même créer une sorte d’entité parfaite de ce que doit être un être éveillé à lui m’aime. D’autres fois, ce sont les autres qui vous disent quoi faire, quoi penser par rapport à tel ou tel sujet. Ces gourous vont inséminer dans vos esprits des concepts idéaux qui vont peut être venir vous bousculer, vous culpabiliser or j’aimerais vous rappeler que le plus important c’est où nous plaçons notre vérité. De plus, gronderiez vous un enfant qui découvre la vie, le monde et qui mange des bonbons ? Oui, c’est chimique, mais lui ce qu’il voit c’est le plaisir qu’il prend à vivre cette expérience à se nourrir. 

Nous sommes ici pour expérimenter. Pas pour profiter, mais plutôt pour trouver un équilibre entre notre vérité et nos plaisirs dans cette vie. 

Retrouver sa vérité, c’est trouver le chemin de sa paix intérieure 

Tout d’abord, j’aimerais vous rappeler que le plus important dans la spiritualité, c’est l’être avant le devoir faire ! Aussi toute personne qui vous invite à faire comme elle, n’est pas forcément à suivre. L’idée ici est de savoir où vous situer, ce qui résonne en vous. Quelque soit votre choix, vous avez réfléchi en conscience et avec votre cœur.

Je vais vous donner l’exemple du maquillage. 

Pour certaines personnes, nous sommes belles et beaux au naturel aussi le maquillage est un artifice. Pour d’autres, c’est juste une façon de valoriser sa beauté et de prendre soin de son corps. Pour d’autres encore, le maquillage est bien trop chimique pour qu’elles fassent vivre cela à leur peau. 

Vous voyez à travers un exemple simple, il suffit juste de savoir ce qui est important pour vous et non pour l’autre. Qu’est ce qui résonne dans votre cœur ? Où placez-vous votre vérité. Et une fois centrés, une fois convaincus de votre décision vous êtes en paix. Aussi posez vous la question du pourquoi je fais les choses avant de les changer.  

Quels choix faire pour l’alimentation ? 

Tout dépend de vous ! Il est vrai qu’il existe tellement de possibilités et de pressions par rapport à ce sujet que cela peut être compliqué de savoir quoi choisir. Encore une fois, l’idée est de revenir à soi, ses croyances afin de faire le juste choix pour soi. Préférez vous le bio, le local, le local bio, la viande, les légumes… ? Que dit votre corps ? Peut il se passer de certains aliments ou n’est il pas encore prêt ? Avant de supprimer la viande, pouvez vous augmenter votre ration de légumes ?

Tout ne se fait pas forcément du jour au lendemain, il faut choisir des transitions pour que la marche ne soit pas impossible. Et cela est vrai pour n’importe quel choix que l’on fait en conscience. 

Un jour nous avions une discussion avec un groupe de femmes. L’une d’elle disait qu’elle avait fait un régime cru et qu’elle avait noté toutes les incroyables nouvelles performances qu’elle pouvait faire avec son esprit car elle avait élevé ses vibrations. Cependant, revenu dans le contexte de la vie courante, elle n’avait pas poursuivi et se culpabiliser. Mais si réellement elle était prête, c’est tout naturellement que son corps et son esprit lui aurait suggérer de continuer ce régime. Et si elle s’était obligée à poursuivre alors elle se serait sentie frustrée et cela aurait quand même baissée ses vibrations. Peut être qu’un jour elle viendra à avoir cette hygiène de vie, mais pour le moment, ce n’est pas encore le moment, et c’est OK avec cela. 

Revenir à l’être est plus important que tout

Voilà le message que je veux vous faire passer. Quelque soit les choix que vous faites, faites les parce qu’ils sont une émanation de Vous et non parce que c’est l’autre qui vous dicte votre conduite. Soyez doux  vis à vis de vous. Ne vous culpabilisez pas de vos choix mais osez les vivre en conscience pour bien comprendre qui vous êtes dans le fond. Tout le monde n’est pas écolo et c’est OK. Ils contribuent au monde d’une autre façon et un jour peut être qu’ils s’intéresseront à la problématique environnemental mais pour le moment ce qu’ils travaillent est autre. Cela peut être le beau, l’art etc. Et n’oubliez pas non plus, cet article est juste ma vérité. S’il ne résonne pas en vous, cela ne fait pas de vous des mauvaises personnes mais juste des personnes à la vérité différente. Le plus important dans tout ça, c’est de cesser la culpabilité qui nous alourdit et nourrit notre ego. 

Avec tout mon amour 

PS : N’hésite pas à me donner ton avis, je serais ravie d’échanger sur le sujet 🙂 

Catégories : Article

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

× Comment puis-je vous aider ?